Les céramiques de raffinage du sucre : comparaison des productions caractérisées en Guadeloupe et en métropole

Author(s): Sebastien Pauly; Tristan Yvon

Year: 2014

Summary

Avec l’implantation coloniale française aux petites Antilles durant la première moitié du XVIIe siècle, de nouvelles activités économiques tournées vers le commerce d’exportation émergent en fonction des ressources locales. Ainsi, la canne à sucre est l’objet d’une industrie florissante. Celle-ci nécessite, lors des opérations de raffinage ou de terrage, un grand nombre de céramiques spécifiques : les pots à mélasse, destinés à recevoir le sirop qui s’écoule des pains de sucre lors de leur cristallisation dans des moules ou "formes à sucre" céramiques de forme tronconique.En Guadeloupe, ces poteries manufacturées in situ coexistent avec des productions métropolitaines qui se distinguent alors d’un point de vue compositionnel et technique. De part et d’autre de l’Atlantique, les apports de l’archéologie, de l’archéométrie ainsi que l’étude des sources archivistiques poursuivent actuellement l’objectif de mieux renseigner ces échanges commerciaux transatlantiques.

Cite this Record

Les céramiques de raffinage du sucre : comparaison des productions caractérisées en Guadeloupe et en métropole. Sebastien Pauly, Tristan Yvon. Presented at Society for Historical Archaeology, Quebec City, Quebec, Canada. 2014 ( tDAR id: 437222)

This Resource is Part of the Following Collections

Record Identifiers

PaperId(s): SYM-67,06